Agenda : art, musées et expositions, À boire et à manger et wellness à Ostende

The Crystal Ship 2020 - reporté

Quand:
03/04/20 à 19/04/20

Le « Crystal Ship » 2020 (03-19/04) sera reporté à cause du virus COVID-19. Suivez-nous pour les nouvelles dates.

En savoir plus

Nouveau au Mu.ZEE: Aile du musée dédiée à Raoul Servais

Où:
Mu.ZEE
Quand:
30/06/18 à 30/06/21

Raoul Servais (1er mai 1928, Ostende) est un réalisateur de film d’animation renommé. Au début des années 1950, il suit une formation en arts appliqués à l’Académie royale des beaux-arts de Gand. Servais s’adonne à la peinture et au dessin et est également très actif dans le graphisme, mais son véritable amour est, depuis toujours, l’animation. L’artiste n’a ni expérience ni ressources financières, mais sa curiosité et son envie sont immenses. En 1960, il devient enseignant au KASK et crée une formation en animation – la première d’Europe. En tout, il a réalisé seize films d’animation. Entre Havenlichten (1960) et Tank (2015) s’opère une énorme évolution aussi bien en termes de style que de technique. On sent, à chaque nouvelle production de film, le désir de trouver des moyens innovants pour développer un langage imagé et une atmosphère particulière. Raoul Servais a remporté de nombreuses récompenses cinématographiques internationales, telles que la Palme d’Or à Cannes (Operation X-70, 1971 & Harpya, 1979) et le Primo Premio à Venise (Chromophobia, 1966). L’amour de Servais pour l’animation est un amour partagé que le public pourra découvrir à partir de l’été 2018 dans l’aile du musée consacrée à l’artiste. Une grande sélection de documents originaux, de dessins (sur cellophane) et de films y occuperont une place permanente. L’aile du musée n’est pas une destination finale pour l’œuvre riche de ce coryphée du film, mais plutôt un nouveau départ, un endroit inspirant pour les jeunes réalisateurs. .

En savoir plus

Une symphonie inachevée. Polyphonie dans la collection.

Où:
Mu.ZEE
Quand:
30/11/19 à 07/06/20

IEn novembre 2018, le Mu.ZEE s’est lancé dans un travail d’estimation de la valeur de ses collections. Ses collaborateurs se sont donc associés à différents acteurs du monde socioculturel pour évaluer une partie des collections du musée. Ils se sont ainsi penchés sur leur intérêt et sur la valeur qu’elles revêtent pour notre organisme. À l’automne 2019, le Mu.ZEE jette un regard rétrospectif sur ce projet participatif. Le résultat de ce travail a été traduit en une exposition surprenante et illustrant le fonctionnement ainsi que les différentes collections du musée. Cette expo amène également le visiteur à s’interroger et à emprunter de nouveaux modes de pensée lors de son parcours le long de l’histoire et de l’avenir du Mu.ZEE. Qu’est-ce que l’estimation de la valeur d’une œuvre d’art ? Quels critères applique-t-on lors de cette évaluation ? Quels enseignements nous a apporté ce projet et comment les employer pour progresser ? Le cadre théorique de ce travail d’estimation repose sur la vision et la mission du musée. Notre activité de musée dédié à l’art moderne et contemporain en Belgique s’accompagne d’un rôle social. En estimant la valeur de nos œuvres, nous leur apportons un sens et un contexte. Grâce à nos expositions et à des techniques de présentation numériques, nous permettons au grand public de découvrir ces créations, de les réinterpréter et de nouer des liens avec elles. Nous avons réalisé ce projet à l’aide de notre équipe d’estimation interne, mais aussi d’un groupe de participants issus du vaste réseau du Mu.ZEE capable de nous donner un avis extérieur. Nous aimerions vous impliquer dans l’approche participative de ce projet pilote et surtout vous inviter à partager votre avis concernant une œuvre ou une collection. Parce que deux avis valent mieux qu’un...

En savoir plus

Vincent Meessen & Samson Kambalu - History without a past

Où:
Mu.ZEE
Quand:
02/02/20 à 17/05/20

Mai 1968 évoque immédiatement les émeutes d’étudiants à Paris. Le mouvement s’étend toutefois bien au-delà de l’Hexagone et de l’Occident. Partout dans le monde, des manifestations éclatent, sorte d’appel polyphonique au changement. Une ‘révolution’ s’impose et les situationnistes sont les premiers à la revendiquer. Ce mouvement international d’avant-garde rejette en bloc la société de consommation et utilise toutes sortes de stratégies de propagande pour appeler à la révolution : manifestes, pamphlets, films, slogans, actions publiques... C’est l’approche de ce groupe d’agitateurs et son retentissement dans notre société actuelle que Vincent Meessen et Samson Kambalu mettent en scène dans leur exposition commune History Without A Past. Le germe de ce projet a été inconsciemment planté à la Biennale de Venise de 2015, à laquelle les deux plasticiens participaient avec des œuvres inspirées du situationnisme international. Samson Kambalu est chercheur, auteur, cinéaste et surtout plasticien. Ses films et installations témoignent de son intérêt aigu pour le mélange et la confusion entre cultures et histoires. Vincent Meessen de son côté nourrit notre regard eurocentrique sur l’Histoire d’angles de vue nouveaux et pluriels. Ils déroulent dans History Without A Past des narratifs qui se situent en marge des grands évènements historiques. L’Histoire est toujours écrite par les vainqueurs. Ce qui en subsiste n’est qu’une reconstruction colorée par la sélection et l’interprétation. La position de l’historien est au moins aussi déterminante que ce qu’il écrit. Le passé n’est pas quelque chose auquel nous avons tourné le dos. Nous sommes responsables de la manière dont nous l’interprétons. Les récits rassemblés ici sont généralement examinés séparément. Meessen et Kambalu nous invitent à naviguer dans le passé et à le relier à notre présent. Nous découvrons chemin faisant quelques personnages passionnants dont la portée est modifiée par le dialogue qu’ils établissent entre eux et avec nous les spectateurs.

En savoir plus

Panamarenko et ses contemporains - « Learn to imitate the flight of birds »

Où:
Mu.ZEE
Quand:
07/12/19 à 18/10/20

Panamarenko et ses contemporains : Joseph Beuys, Marcel Broodthaers, Jef Geys, Hugo Heyrman, Bernd Lohaus et Bruce Nauman. Panamarenko (1940-2019). Anvers, sa ville natale, a organisé une rétrospective. Divers autres musées belges s’engagent à placer l’artiste sur le devant de la scène de manière originale en 2020. Le Mu.ZEE gère plusieurs œuvres clés de Panamarenko, dont elle expose une sélection avec Learn to imitate the flight of birds, en dialogue avec les œuvres de Joseph Beuys, Marcel Broodthaers, Jef Geys, Hugo Heyrman, Bernd Lohaus et Bruce Nauman, entre autres.

En savoir plus

Musée Amandine

3 avril 1995. Ce jour là, l'Amandine rentre au port pour la dernière fois et mouillera pour la dernière fois l'ancre. La gorge serrée, l'équipage a débarqué et est rentré au foyer sans se retourner. Ainsi s'est achevée l'histoire de la pêche ostendaise dans les mers d'Islande. 13 ans plus tard, l'Amandine a entamé une nouvelle carrière, une carrière de musée interactif. Il aura fallu deux années de travaille dur et de concentration dans les anciens chantiers...

En savoir plus

Mercator

Ce trois-mâts fut conçu par l’explorateur de l’Antarctique Adrien de Gerlache et construit en Écosse. Le Mercator ne connut que deux commandants et effectua 54 voyages. En 1936, il ramena la dépouille du père Damien. En 1960, le Mercator entra au port d’Anvers. En 1961, il fut aménagé en navire musée. Depuis 1964, le Mercator est un des joyaux d’Ostende. ...

En savoir plus

Musée de la ville Oostende

Le musée vous présente la passionnante histoire d’Ostende et vous propose également une projection du futur. Les secrets enfouis du développement de la ville, du tourisme, de la pèche, du port et de la navigation vous seront dévoilés par le biais d’objets, d’affiches, de documents et d’applications multimedia. Découvrez la ville d’Ostende d’antan en présence de sa plus célèbre locataire, Louise-Marie, première reine des Belges. Elle tient une place centrale dans cette exposition et ne...

En savoir plus

Villa Aqua

Le centre de sauna et de beauté est ouvert tous les jours et dispose de cinq saunas (bio-sauna, sauna panoramique, sauna sèche, cabine de transpirage, sauna infrarouge), une cabine de vapeur, whirlpool, bain cocooning, piscine intérieure et exterieure, banc solaire et jardin. Dans le centre de beauté, les hôtes puissent se dorloter avec un massage détendant ou des plusieurs traitements de beauté. Aussi en vente: des forfaits spéciaux et des chèques-cadeaux.

En savoir plus

Galeries vénitiennes

En 1900, à la demande du roi Léopold II, Henri Maquet dessina la première galerie royale : une structure en forme de L, fermée et couverte, qui reliait le chalet royal à un grand salon octogonal. Cette galerie est désormais connue sous le nom de « galeries vénitiennes », en référence à l'architecture classique de Venise. Lorsque la famille royale décida ne ne plus utiliser sa résidence à la mer, la ville d'Ostende obtint une concession sur l'ensemble du complexe, qui devait...

En savoir plus

Pages