Ensor dans la collection du Cabinet des Estampes, KBR (Bruxelles)

Lieu

Vlaanderenstraat 29
Oostende 8400
Montrer sur la carte

Heures d'ouverture

Ouvert aujourd'hui
Ouvert demain
jeu 2 juin 2022 au dim 4 sep 2022
Cette semaine
lun 27 juin 2022
10:00-18:00
mar 28 juin 2022
10:00-18:00
mer 29 juin 2022
10:00-18:00
jeu 30 juin 2022
10:00-18:00
ven 1 juil 2022
10:00-18:00
sam 2 juil 2022
10:00-18:00
dim 3 juil 2022
10:00-18:00
La semaine prochaine
lun 4 juil 2022
10:00-18:00
mar 5 juil 2022
10:00-18:00
mer 6 juil 2022
10:00-18:00
jeu 7 juil 2022
10:00-18:00
ven 8 juil 2022
10:00-18:00
sam 9 juil 2022
10:00-18:00
dim 10 juil 2022
10:00-18:00
Dans deux semaines
lun 11 juil 2022
10:00-18:00
mar 12 juil 2022
10:00-18:00
mer 13 juil 2022
10:00-18:00
jeu 14 juil 2022
10:00-18:00
ven 15 juil 2022
10:00-18:00
sam 16 juil 2022
10:00-18:00
dim 17 juil 2022
10:00-18:00

Prix

€10
Kinderen tot 6 jaar: 0 EUR
Kinderen tot 14 jaar: 6 EUR

Le Cabinet des Estampes de la KBR (Bruxelles) gère la plus grande collection d'œuvres sur papier de Belgique. Ces dessins ont été réalisés entre le XVIe et le XXe siècle. Outre des dessins collectionnés en raison de leur caractère documentaire ou topographique, le Cabinet des Estampes possède aussi des pièces majeures, notamment de Pieter Bruegel de Oude, Giovanni Battista Tiepolo, Pieter Paul Rubens et Jacob Jordaens. À partir de 1853, le Cabinet des Estampes fonctionne comme une section indépendante. Grâce à des donations, des acquisitions et des prêts, belges ou étrangers, les lacunes existantes sont comblées progressivement. Les différents fonds de la collection du Cabinet des Estampes sont mis en lumière grâce à des publications de KBR. Parmi les dessins, on trouve aussi des acquisitions récentes d’écoles et périodes variées. Le Cabinet des Estampes possède également une collection large et variée d’estampes de James Ensor, ainsi que des œuvres sur papier ou panneau couvrant sa carrière entière : paysages, portraits, scènes satiriques, études et esquisses. Les pièces maîtresses sont, sans conteste, les deux dessins sur panneau : La Belgique au 19e siècle (1889/1890) et Le Triomphe romain (1890). Ensor a traité ces deux sujets également en gravure.